Quelques dates marquantes d'échouages insolites en 2015!

Le 14 juin 2015, un dauphin bleu et blanc, mâle juvénile (Stenella cœruleoalba) est annoncé échoué vivant sur une des plages de Bidart. Les Sapeurs-Pompiers dépéchés en urgence sur place établissent un périmêtre de sécurité et demandent aux nombreux  vacanciers présents d'éviter tout contact physique avec cet animal marin sauvage. Plusieurs personnes sont en effet intervenues pour le remettre à l'eau, à mains nues, sans protection préalable (gants et masque jetables, tenue adéquate).

 Stenella Bidart necroses Stenella Enkystage parasitaire  

Rein stenella  Stenella fiche

 Rapport d'analyse de L'ANSES de Maisons-Alfort qui authentifie la présence d'une Brucella ceti.

Un vétérinaire de Biarritz, le Dr Bruno Ben-Moura, dépêché sur place, effectue une prise de sang, avant de procéder à l'euthanasie. L'équipe du Gefma prend alors le relais et pratique l'autopsie aux Services techniques de Bidart. L'analyse des échantillons sanguins révelera la présence d'une bactérie du genre Brucella, famille Brucella delphis, susceptible de contaminer l'homme (cas de zoonose à déclaration obligatoire). 

cf. clichés de l'intervention et rapport d'analyse de l'ANSES.

Le 15 juin 2015, un autre dauphin bleu et blanc, mâle adulte (Stenella cœruleoalba) est annoncé échoué mort sur une des plages de Biarritz.

Come pour l'échouage précédent, les Sapeurs-Pompiers dépéchés en urgence établissent un périmêtre de sécurité et demandent aux vacanciers présents d'éviter tout contact physique avec cet animal marin sauvage. L'équipe du Gefma (aux côtés d'Alexandre Dewez, deux vétérinaires : Élodie Stoléar et Joël Bried) prend le relais et pratique l'autopsie au CTM (Centre technique municipal)  de Biarritz. L'analyse des échantillons sanguins ne révelera rien de suspect, cette fois, mais des analyses de métaux lourds et autres contaminants sont en cours.

cf. clichés de l'intervention et du rapport.

 

Le 10 juillet 2015, un Ziphius cavirostris juvénile mâle s'échoue vivant sur la plage de Saint-Girons (Landes).

Les Sapeurs-Pompiers, sur demande d'Alexandre Dewez, aidés par la Police municipale, établissent un périmètre de sécurité pour permettre à un vétérinaire de Soustons, le Dr Laurent Orduna, d'effectuer des prélèvements sanguins destinés à l'ANSES de Maisons-Alfort pour analyses batériologiques et virologiques.

Le 11 au matin,  deux membres de  l'Observatoire Pelagis de La Rochelle, dont Willy Dabin, responsable du Réseau RNE, sont présents aux côtés du Gefma et de correspondants des Landes pour effectuer une nécropsie.

À l'ouverture, le constat est pour le moins surprenant :

- État de maigreur prononcé,

- Lyse des organes vitaux, notamment des reins fortement parasités (prévalence de nématodes Crassicaudés).

- cas de septicémie avéré.

Un prélèvement de bulles tympaniques est également effectué pour déterminer plus précisément les causes de la mort de ce cétacé de grands fonds (cas de sonars sous-marins, d'explosions ou de recherches sismiques susceptibles de perturber le système auditif).

Cf. constat d'analyse. 

Le 24 août 2015, un rorqual commun juvénile (Balænoptera physalus) s'échoue vivant sur la plage de Bidart (Pays Basque).

Comme pour l'échouage du Ziphius caviriostris, les Sapeurs-Pompiers, sur demande d'Alexandre Dewez, aidés par la Police municipale, établissent un périmètre de sécurité pour permettre aux vétérinaires du Gefma d'intervenir le 25 au matin afin d'effectuer les constats d'usage :

- identification de l'espèce, clichés photographiques, biométrie,

- prélèvements d'organes destinés aux laboratoires spécialisés pour analyses batériologiques, virologiques et génétiques.

 

Fente genitale  Elodie Emilie fanons  Rein    

Rorqual commun 25 8 15

Le même jour, la société d'équarrissage d'Agen prend le relais, et avec l'aide des Services Techniques de la mairie, dispose des bâches blanches, afin de préparer la découpe et l'évacuation de ce grand cétacé, le lendemain matin à 6h30.

cf. rapport et clichés…